Bienvenue
Vous voici sur le point de franchir la frontière d'un territoire qui n'a pas fini de livrer ses richesses insoupçonnées, le continent de la science-fiction et du fantastique québécois. Ce continent a ses institutions, ses maîtres, ses moyens de communication, ses foyers d'animation et ses lecteurs, nombreux. Ce site présente l'une de ses institutions, la corporation Passeport pour l'imaginaire, qui travaille à la mise en valeur et au développement de cette terra incognita que sont la science-fiction, le fantastique et la fantasy.

Éric Gauthier, lauréat du prix Jacques-Brossard 2020
11-06-2020

Québec, 11 juin 2020. Un jury de pairs a choisi Éric Gauthier comme lauréat du prix Jacques-Brossard 2020 pour sa production de l'année précédente dans les genres de l'imaginaire, laquelle comprend un roman fantastique, Le Saint Patron des plans foireux (Éditions Alire) et une nouvelle de science-fiction,  « Le Livre de trop », paru dans le collectif À l'est de l'apocalypse (Les Six Brumes). Le lauréat, qui reçoit une bourse de 3 000 $, a été préféré aux deux autres finalistes, Katia Gagnon pour Rang de la Croix (Boréal) et Larry Tremblay pour Le Deuxième mari (Alto).

Saint Patron.jpgNé en 1975, Éric Gauthier se consacre à l'écriture et exerce le métier de conteur depuis vingt ans. C'est la troisième fois qu'il remporte le prix Jacques-Brossard depuis ses débuts comme écrivain. Le jury a souligné l'ingéniosité de son intrigue, la truculence de ses personnages, les pointes d'humour qui pimentent son récit et l'originalité de l'histoire qui constitue la trame de son roman. Le Saint Patron des plans foireux met en scène une galerie de personnages qui gravitent autour de Sigouin, un petit malfrat sympathique qui vit de combines et de magouilles tout en évitant de frayer avec le crime organisé.

Fâché contre son frère et ne désirant plus faire équipe avec lui, Sigouin accepte un contrat risqué : importer illégalement d'Europe une relique sainte pour un client qui a des choses à se faire pardonner. Le squelette de saint Deodatus arrive à bon port à Montréal mais un quatuor de catholiques illuminés qui a eu vent de l'affaire enlève le saint et désire l'utiliser pour faire le bien. Lors d'un rituel auquel est soumise la dépouille, celle-ci s'anime et déclenche une suite d'événements qui échappent complètement au contrôle de Sigouin et des kidnappeurs.

La réussite de l'écrivain repose sur cette facilité qu'il a de laisser couler sa verve narrative sans tomber dans la caricature. Sous l'apparente légèreté de l'écriture, Éric Gauthier aborde des sujets qui portent à réflexion comme l'état du monde, le besoin de croire en quelque chose, la relation entre frères, la morale à géométrie variable. Il faut montre d'une empathie pour ces petites gens qui essaient de trouver une façon de survivre dans un monde qui s'en va à la dérive, où la violence et les inégalités sociales sont le lot quotidien. Cette faune colorée, ancrée dans les quartiers pauvres de Montréal, évoque le cinéma d'André Forcier et l'univers romanesque d'Yves Beauchemin.

 
Sandra Dussault remporte le Prix jeunesse des univers parallèles 2020
11-06-2020

Québec, 11 juin 2020. - C'est l'autrice Sandra Dussault pour son roman de science-fiction Le Programme (Éditions Québec Amérique) qui remporte le Prix jeunesse des univers parallèles 2020. Levant graduellement le voile sur les enjeux du Programme Spécial pour Mineurs Meurtriers (le PSMM), le roman expose l'ampleur de la dérive morale d'une société déshumanisée. Des sujets comme l'éthique et l'application de la justice constituent la trame de fond sur laquelle se déploie un émouvant récit de survie, de résilience et d'amitié. Pour ce même roman, Sandra Dussault a remporté en 2019 le Prix littéraire Ville de Québec/Salon international du livre de Québec.

Programme.jpegLes autres finalistes étaient Nozophobia de Mathieu Fortin (Bayard Canada) et Anna Caritas tome 1 : Le Sacrilège de Patrick Isabelle (Les Malins). Les commentaires émis soulignent à quel point le choix était déchirant cette année en raison de l'excellence des trois romans.

La pandémie de coronavirus a compliqué grandement la tâche des responsables (enseignantes, enseignants et bibliothécaires) dans les écoles ayant inscrit des élèves pour participer au choix du lauréat du prix. Néanmoins, la moitié d'entre elles, soit dix écoles, ont pu transmettre un résultat de vote, souvent partiel, auxquelles s'ajoutent six Clubs Livroados de Communication Jeunesse qui ont fait lire les trois romans finalistes à leurs membres à l'automne 2019. C'est donc 227 jeunes qui ont relevé le défi de faire partie d'un jury et exprimé leur choix.

 
Finalistes du Prix jeunesse des univers parallèles 2021
05-05-2020

Le comité de sélection du Prix jeunesse des univers parallèles 2021 a choisi les trois romans finalistes parmi 18 œuvres en lice. Il s'agit de Lac Adélard de François Blais (La courte échelle), de C.R.A.A.V. 1. Thérapie de choc de Véronique Drouin (Les Malins) et de À une minute près d'André Marois (Leméac). Les élèves du premier cycle du secondaire qui souhaitent participer au choix du lauréat feront la lecture de ces romans au cours de l'année scolaire 2020-2021 dans le cadre du cours de français ou en tant que membres du club de lecture de leur bibliothèque.

Le comité était composé de Sonia Sarfati, journaliste culturelle et autrice, de Julie Morin, bibliothécaire à la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup, et de Marie-Luce Higgins, enseignante à l'école La Camaradière, à Québec.

Par ailleurs, le nom du lauréat du Prix jeunesse des univers parallèles 2020 sera annoncé à la mi-juin.

 

Adelard.jpegCRAAV.jpegA une minute.jpeg