Bienvenue
Vous voici sur le point de franchir la frontière d'un territoire qui n'a pas fini de livrer ses richesses insoupçonnées, le continent de la science-fiction et du fantastique québécois. Ce continent a ses institutions, ses maîtres, ses moyens de communication, ses foyers d'animation et ses lecteurs, nombreux. Ce site présente l'une de ses institutions, la corporation Passeport pour l'imaginaire, qui travaille à la mise en valeur et au développement de cette terra incognita que sont la science-fiction, le fantastique et la fantasy.

Philippe Arseneault, lauréat du prix Jacques-Brossard 2014
04-05-2014

p1100736.jpg





















Le lauréat Philippe Arseneault, au centre, flanqué de deux membres du jury du prix Jacques-Brossard 2014, Marc Gaudreault et Jeremy Peter Allen. (Photo : Claude Janelle)

 

Québec, 3 mai 2014. C'est Philippe Arseneault, pour son roman fantastique Zora, un conte cruel (VLB éditeur), qui a remporté le prix Jacques-Brossard 2014, doté d'une bourse de 3 000 $. Le prix, qui récompense chaque année l'auteur de la plus remarquable production dans les littératures de l'imaginaire, lui a été remis dans le cadre du congrès Boréal. Le jury a choisi le lauréat parmi 56 auteurs en lice.

La richesse de l'écriture, l'imagination et le souffle que l'auteur déploie tout au long des quelque 500 pages du livre ont impressionné les membres du jury. Ces qualités, combinées à un humour noir totalement maîtrisé, atténuent l'horreur de l'histoire de Zora, la fille d'un aubergiste qui sert de la triperie à ses clients, dans le décor moyenâgeux d'une antique Finlande imaginaire. Une galerie de personnages barbares, ou grotesques, ou les deux, habite ce monde déliquescent et déjanté où l'héroïne accomplira son destin. Truculent, voire rabelaisien, cru, voire scatologique, ce conte cruel réussit, aux yeux du jury, l'adéquation parfaite entre le fond et la forme. Dans son ambition de tout envisager, de tout intégrer, le plus sordide comme le reste, le récit prend une dimension quasi mythique et se donne comme une célébration de la vie.

 
Isabelle Roy reçoit le Prix jeunesse des univers parallèles 2014
09-04-2014

Québec, 9 avril 2014. Le 9e Prix jeunesse des univers parallèles a été attribué à Isabelle Roy pour La Tempête de Ceithir, premier tome de la trilogie de fantasy Les Fées-du-phénix (Éditions Hurtubise). La remise du prix a eu lieu la première journée du Salon international du livre de Québec, à l'occasion d'une rencontre entre les trois auteures finalistes et des jeunes lecteurs qui ont participé au vote pour choisir le roman gagnant. Isabelle Roy, dont La Tempête de Ceithir marque ses débuts en littérature, a reçu une bourse de 2 000 $.

Le processus de désignation du lauréat du Prix jeunesse des univers parallèles repose sur la participation des élèves du premier cycle du secondaire, provenant de différentes régions du Québec, qui ont lu les trois romans finalistes sous la supervision de leur enseignante ou enseignant de français ou dans le cadre d'un groupe de lecture animé par le ou la bibliothécaire de leur école.

Le Prix jeunesse des univers parallèles, qui fêtera l'an prochain ses dix ans d'existence, a pour mandat notamment de susciter le goût de la lecture chez les jeunes.