Le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois a été institué en 1984 au terme des travaux d’un comité ad hoc formé d’écrivains, de critiques et d’animateurs du milieu de la science-fiction et du fantastique. Faisaient partie de ce comité : Jean Pettigrew, Michel Lord, Claude Janelle, André Carpentier et Michel Bélil. L’objectif premier du prix est de promouvoir ces deux genres littéraires dont la vitalité et la richesse au Québec, observables depuis la fin des années soixante-dix, justifient l’existence d’un prix littéraire spécialisé, le seul prix professionnel du genre au Québec. Chaque année, en effet, une centaine d’écrivains sont en lice pour l’obtention de ce prix dont la crédibilité auprès du milieu, des médias et de l’institution littéraire a vite été reconnue.

Le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois est administré par une corporation à but non lucratif qui en définit l’orientation. Cette corporation a été créée, en vertu de la partie III de la Loi sur les compagnies, en avril 1984. Le conseil d’administration adopte ou amende les règlements du Grand Prix. Il est responsable de la recherche de commanditaires pour la bourse et le budget de fonctionnement et s’occupe de toutes les activités entourant la gestion quotidienne du prix : établissement de la liste des œuvres admissibles, demande de services de presse auprès des éditeurs, constitution du jury, organisation de la remise du prix et promotion auprès des médias d’information.
Le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois récompense l’ensemble de l’œuvre d’un écrivain ou d’une écrivaine produite au cours de la dernière année.